Eddy de Pretto: cinq choses à savoir sur la nouvelle sensation musicale

Résultat de recherche d'images pour "eddy de pretto"

Le natif de Créteil livre un premier album attendu, Cure, dont on perçoit des influences diverses allant du hip-hop à la chanson française, qui lui valent d’être comparé à Jacques Brel et Stromae.

Il y a quelque chose de frais dans la musique d’Eddy De Pretto. De son mélange fluide des genres à la manière dont il se défait des codes du rap, sans oublier la puissance de ses prestations scéniques. Nommé aux Victoires de la musique dans la catégorie révélation scène de l’année, le natif de Créteil est la nouvelle coqueluche des médias et met tout le monde d’accord: il plaît aussi bien aux 12 – 25 ans qu’à la ménagère ou aux seniors! Alors que sort son album Cure, disponible vendredi 2 mars chez Initial Artist Services, voici cinq choses à savoir sur la nouvelle sensation du hip-hop.

● Lauréat du prix du Printemps de Bourges

S’il était inconnu du grand public l’année dernière, le jeune Eddy de Pretto est aujourd’hui la coqueluche de la presse. Cette ascension fulgurante est en grande partie due à sa participation aux prestigieux festivals. Un tremplin vers le sommet pour le rappeur de 24 ans qui a été découvert avec le concours inRocks lab 2016 avant d’enchaîner avec les Bar en Trans en décembre 2016. Mais c’est en avril que l’interprète de Kid a vraiment marqué les esprits en remportant le prix du Printemps de Bourges.

● Nommé aux Victoires de la musique

Poursuivant sur sa lancée, Eddy de Pretto a reçu une nomination à la dernière édition des Victoires de la musique dans la catégorie révélation scène de l’année. Une décision étrange pour certains, car le rappeur n’avait qu’un EP de quatre titres à son actif. Malgré son statut de favori, il s’est finalement incliné devant Gaël Faye. Le Cristolien, formé au chant, à la danse et au théâtre et passé par l’Institut Supérieur des Arts de la Scène, s’illustre avec des performances live sobres (il lance les titres depuis un iPhone et est accompagné par un batteur seulement) mais marquantes.

● Un rappeur qui transcende les genres

Si Eddy de Pretto plaît aussi bien aux 12 – 25 ans qu’aux seniors ou à la ménagère, c’est qu’il a réussi à trouver une recette qui fonctionne. Il puise son inspiration aussi bien dans les disques de Barbara, Brel ou Nougaro- qu’écoutait sa mère- que le rap de Rohff, Booba et Diam’s qu’il a découvert avec ses amis «au foyer du quartier». Éclectique, il reprend aussi bien Barbara que Jul ou Étienne Daho. Ses compositions, des maquettes composées au piano voix qui mettent en avant ses qualités de parolier, sont agrémentées de beats hip-hop pour créer un mélange inédit entre chanson française et rap. Un résultat qui lui vaut d’être comparé aussi bien à Jacques Brel qu’à Stromae.

● Dénonce le culte de la masculinité

De Pretto, qui manie les genres avec aisance, joue également avec les codes. Rappeur blanc, blond vénitien et homosexuel… Il ne colle pas tout à fait au cliché. Un véritable Billy Elliot du hip-hop. Ses chansons, sont souvent une dénonciation du culte de la virilité trop souvent présent dans les textes de rap. Le titre Kid raconte l’enfance de Eddy et comment son père l’incitait à jouer au ballon alors qu‘il marquait une préférence pour jouer aux poupées. Le rappeur qui s’inspire de son quotidien dans son écriture évoque souvent son homosexualité. «Je ne suis pas militant. J’ai n’ai pas envie d’être un porte-drapeau. J’ai juste envie de raconter ma vie, ma réalité», déclarait-il dans une interview accordée au magazine Shoes-up .

● Produit par les producteurs de Booba, PNL

Ce subtil mélange des codes et des genres lui a permis de taper dans l’oreille de Kyu Steed et Haze, producteurs de Booba, PNL. «Eux, ils n’ont vraiment pas l’habitude de travailler comme ça. De base, ils font des prods et ensuite les rappeurs posent leurs voix dessus. Et là, c’était le contraire, les chansons étaient là, je leur disais:”ça, je veux garder”, et ils adaptaient. On n’est pas dans les mêmes délires, mais ils ont été hyper surpris, et ils ont dit qu’il y avait énormément de choses à faire», affirmait-il aux Inrockuptibles à propos de cette collaboration impromptue

Écoutez son titre « Normal » et dites-moi ce que vous en pensez !

Penses-tu qu’j’suis responsable
Penses-tu qu’tu sors du tas
Penses-tu mais pour qui tu t’prends ?
Tu t’crois saint, t’es juste insultant
Tiens pour une fois reste sans voix,
Et rassures toi je ne contamine pas
Puis assure moi qu’avec ton p’tit minois

Tout restera simple et courtois
Non, ne m’accuse pas, me descend pas
De pédéraste jusqu’au bout des doigts
Si tu veux crie que t’es plus fort que tout,
Sans rouge vernis et fard à joue
Tu tentes de m’tuer de tes remarques
De me vider à coup de hache
Mais jeune homme, sais-tu seulement,
Que j’me maquille pour t’rentrer dedans
Ça y est ça te glace le sang,
Que tu sois gars ne soit qu’un minime détail.
Que tu sois charme tout presque comme une dame
Donc donne pas ton âme au diable.

Et le pire fais attention garçon
Faire joujou dans ton p’tit pantalon
Peut m’provoquer d’fines réactions
Allez tournes toi dégage, que j’tape le fond

Je suis complètement normal, complètement banal
Je suis complètement normal, je suis con tellement malade
Je suis complètement normal, complètement banal
Je suis complètement normal, je suis con tellement malade

Oups, pardon j’ai eu tort
D’habitude je mets des gants
J’ai laissé mes manières dehors
Pour un mec comme moi, c’est étonnant
Car oui bon j’t’ai pas tout dit
Bienvenu là où tu peux faire ta comédie .
Surtout jouer à faire ce que tu as envie
A toi de voir si ce soir tu me suis
Sinon insulte moi et descends moi
De contre-nature, oh la belle injure!
Ça t’froisse, ça t’coince, ça t’stress.
Allez bouges et serre les fesses
Puis ne reviens plus m’voir avec tes gros sabots,
Pour semer le fiasco en venant ici
En jetant des mots sans parcimonie
Des grands mots qui font froid dans le dos
Car

Je suis complètement normal, complètement banal
Je suis complètement normal, je suis con tellement malade
Je suis complètement normal, complètement banal
Je suis complètement normal, je suis con tellement malade

Si tu sais certains l’font, des nœuds d’secours
D’autres fabriquent des cabanes de clous
Certains se cachent à travers la foule
Et d’autres avis, bien, le refoulent
Alors si toi tu t’sens beaucoup plus sain
Dans ta p’tite vie, ton p’tit train-train
Saute les toutes et trace ta route
Ne t’en fais pas, bel assassin

Je suis complètement normal, complètement banal
Con, tellement malaaaaa..

Es-tu complètement normal ?
Complètement banal ?
Complètement normal ?
Complètement banal ?
A-al

Es-tu complètement normal ?
Complètement banal ?
Complètement normal ?
Complètement banal ?
A-al

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s