7 jours sur la planète

Chaque semaine, TV5 vous propose de découvrir l’actualité et d’améliorer votre compréhension orale. Cette semaine la construction d’un canal sur la mer morte.

 

 

FAITES LES EXERCICES EN LIGNE : http://apprendre.tv5monde.com/fr/apprendre-francais/jordanie-un-aqueduc-contre-la-soif

TRANSCRIPTION

Jordanie : un aqueduc contre la soif ?

Voix off

Plus jeune, Moussa ramassait ses tomates les yeux plongés dans les eaux bleues de la mer Morte. Mais ce rivage, qui l’a vu naître il y a 65 ans, recule inexorablement car, entre-temps, le célèbre lac salé a perdu un tiers de sa surface et son niveau continue de baisser de plus d’un mètre par an. En cause, la surexploitation du fleuve Jourdain par Israël et la Jordanie et des eaux de la mer Morte par l’industrie chimique.

Moussa Salim Al-Athem, agriculteur jordanien

Avant 1967, l’eau était à 10 minutes de marche. Maintenant, il faut une heure. C’est vraiment loin, à 4 ou 5 kilomètres d’ici. Le canal de la mer Rouge vers la mer Morte doit fonctionner pour que la mer Morte revienne à ce qu’elle était avant.

Voix off

Profiter du dénivelé naturel pour ramener l’eau de la mer Rouge via un aqueduc, voilà le projet fou pour ressusciter la mer Morte, la mer à boire car, au passage, l’eau pourrait transiter par une usine de dessalement afin d’alimenter en eau potable la Jordanie qui meurt de soif à cause du réchauffement climatique, mais aussi l’arrivée en quatre ans d’un million et demi de réfugiés syriens.

Iyad Dahiyat, secrétaire général de l’autorité jordanienne de l’eau

Nous avons surexploité nos eaux souterraines. Le niveau des nappes phréatiques baisse chaque année. Nous avons partagé nos ressources d’eau avec les Israéliens et les Syriens. Le futur passe désormais par le dessalement de l’eau dans le sud et son acheminement vers les zones urbaines au centre et dans le nord du royaume.

Voix off

Sans jamais s’évaporer tout à fait, ce projet de canal serpente depuis 50 ans dans les flots contrariés de la diplomatie régionale. La mort en juillet dernier de deux Jordaniens tués par un agent de sécurité israélien à Amman avait siphonné les précédents accords. Mais depuis les excuses d’Israël à la mi-janvier, les discussions avec les Jordaniens et les Palestiniens auraient repris. Une occasion unique de faire d’un enjeu écologique une solution de paix.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s