“La main dans le sac”

“La main dans le sac” : les orthophonistes alertent sur les dangers des écrans pour les enfants

© Maxppp

Ordinateurs, smartphones, tablettes…, les écrans ont envahi nos vies et celles de nos enfants ce qui n’est pas sans grave conséquences sur leur développement, surtout au niveau du langage. Quatre orthophonistes lancent l’opération « La main dans le sac » en forme de mise en garde pour les parents.

Le projet « La main dans le sac » est né de la rencontre de quatre orthophonistes dont Elodie Pascual qui exerce à La Rochelle. Avec ses collègues, elle est convaincue de la nécessité de jouer, de parler et de limiter les écrans pour prévenir les troubles du langage oral des enfants.
Tous nos enfants sont objets éduqués avec les écrans et les téléphones portables, ceux des parents et les leurs, devenus nouveaux objets du quotidien. Au cours de leurs consultations, les orthophonistes ont constaté que si leur usage n’est pas correctement maîtrisé par les parents, ils peuvent être à l’origine de troubles attentionnels et de retard du langage.

« Pour se construire, l’enfant a besoin avant tout de parler, de jouer et ces écrans réduisent le temps de jeu et de communication avec les adultes » explique Elodie Pascual, invitée du Midi Pile de France 3 Poitou-Charentes.

« Se parler, jouer, réduit les prises en charge orthophoniques » prévient-elle.
Nous les adultes, devons également être très vigilants dans l’utilisation de nos téléphones et écrans, ajoute les orthophonistes.

« Nous devons repositionner le temps de la communication avec notre enfant ».

Interrompre un échange avec son enfant pour répondre à un texto ou un mail peut lui donner l’impression de ne pas être important.

Elodie Pascual était l’invitée du Midi Pile de France 3 Poitou-Charentes. Elle a répondu aux questions d’Elodie Gérard :

Le plaisir de fouiller dans le sac à main de Maman

Avec l’opération « La main dans le sac »  , qui vient de débuter, les orthophonistes proposent aux enfants de fouiller dans un sac à main qui pourrait être celui de leur maman pour y trouver mille objets du quotidien qui deviennent des jouets. Cette expérience prouvent que ces jeux improvisés et interactifs détournent les enfants des écrans et l’aident à développer sa communication. Car les chiffres ont de quoi inquiéter. 14% des moins de 6 ans ont déjà une tablette et les enfants passent en moyenne près de 3 h 40 par jour, devant tous les écrans.

Plus d’informations avec le reportage de Fabrice Bidault et Carine Grivet :

Résultat de recherche d'images pour "les jeunes et les écrans"Résultat de recherche d'images pour "les jeunes et les écrans"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s