Le rap d’Orselan

Avec “La fête est finie” Orelsan prend le pouvoir sur la chanson française, au sens large

Le rap est devenu la nouvelle chanson française. Et Orelsan en profite pour s’affirmer comme l’un de ses auteurs les plus doués.Orelsan est certainement l’un des artistes français dont la carrière incarne le mieux l’urgence, l’ennui, l’ouverture d’esprit et les contradictions de cette génération qui a grandi en province, dans le flux, avec le rap comme principale BO. Un genre qui s’est affirmé en dehors des médias traditionnels pour devenir, en l’espace de quelques années, la culture musicale la plus populaire du pays.

Résultat de recherche d'images pour "orelsan et stromae"

Sur ce nouvel album Stromae chante La pluie  sur l’un des featurings les plus attendus de la tracklist, sa présence est encore plus marquante sur Tout Va Bien où l’on remarque la signature tellement signifiante du chanteur/producteur belge. Les deux potes avaient déjà travaillé ensemble sur Racine Carrée.

 

 

 

Dans ce morceau, Orelsan s’adresse à un enfant, qu’il tente de bercer en le rassurant sur certaines dures réalités de la vie, tout en voulant préserver son innocence. Ainsi il aborde trois différents thèmes, un par couplet.

  • Le premier raconte la situation d’un sans domicile fixe, qui dort dans la rue car «il aime le bruit des voitures».
  • Le second couplet, peut-être le plus imagé et glacial, évoque la situation des femmes battues. Celle de la voisine en l’occurrence. «Si la voisine crie très fort, c’est parce qu’elle n’a pas bien entendu. Si elle a du bleu sur le corps, c’est qu’elle a joué dans la peinture»
  • Dans le dernier couplet, Orelsan transforme le mal en bien. Il explique à l’enfant que «si les hommes se tirent dessus, c’est qu’il y a des vaccins dans les balles»

 

 

Dors
Dors

Si le monsieur dort dehors, c’est qu’il aime le bruit des voitures
S’il s’amuse à faire le mort, c’est qu’il joue avec les statues
Et si, un jour, il a disparu, c’est qu’il est devenu millionnaire
C’est qu’il est sûrement sur une île avec un palmier dans sa bière

Tout va bien, tout va bien
Petit, tout va bien, tout va bien
Tout va bien, petit, tout va bien
Tout va bien, tout va bien

Si la voisine crie très fort, c’est qu’elle a pas bien entendu
Si elle a du bleu sur le corps, c’est qu’elle a joué dans la peinture
Et si, un jour, elle a disparu, c’est qu’elle est partie en lune de miel
En attendant les jours de pluie, elle met ses lunettes de soleil

Tout va bien, tout va bien
Petit, tout va bien, tout va bien

Tout va bien, petit, tout va bien
Tout va bien, tout va bien

Si les Hommes se tirent dessus, c’est qu’y’a des vaccins dans les balles
Et, si les bâtiments explosent, c’est pour fabriquer des étoiles
Et si, un jour, ils ont disparu, c’est qu’ils s’amusaient tellement bien
Qu’ils sont partis loin faire une ronde, tous en treillis, main dans la main

Tout va bien, tout va bien
Petit, tout va bien, tout va bien
Tout va bien, petit, tout va bien
Tout va bien, tout va bien

Dors
Dors

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s