Adieu France Gall

La chanteuse France Gall est morte ce dimanche matin à Paris des suites d’un cancer peu après 10h

Résultat de recherche d'images pour "france gall"

Née le 9 octobre 1947 à Paris dans une famille d’artistes, France Gall enregistre un premier disque à 15 ans et connaît son premier succès à 16 ans avec « Sacré Charlemagne », qui devient vite un « tube » des cours de récréation.

En 1965 elle collabore avec Serge Gainsbourg avec qui elle remportera l’Eurovision avec « Poupée de cire poupée de son »

Et c’est surtout avec son mari Michel Berger qu’elle va rencontrer le plus de succès

Elle enchaîne avec lui les succès musicaux : Musique, Viens je t’emmène, Besoin d’amour, Il jouait du piano debout, Tout pour la musique, Résiste, Diego, Evidemment, Ella, elle l’a… La chanteuse participe aussi à la comédie musicale Starmania. Le couple s’investit en Afrique, achète une maison à Dakar et s’engage à travers l’album Babacar, et l’action SOS Ethiopie.

 

Si on t’organise une vie bien dirigée
Où tu t’oublieras vite
Si on te fait danser sur une musique sans âme
Comme un amour qu’on quitte
Si tu réalises que la vie n’est pas là
Que le matin tu te lèves sans savoir où tu vas

Résiste
Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va
Refuse ce monde égoïste
Yeah, yeah, yeah, résiste
Suis ton cœur qui insiste
Ce monde n’est pas le tien, viens
Bats-toi, signe et persiste
Yeah, yeah, yeah, résiste

Tant de libertés pour si peu de bonheur
Est-ce que ça vaut la peine?
Si on veut t’amener à renier tes erreurs
C’est pas pour ça qu’on t’aime, non
Si tu réalises que l’amour n’est pas là
Que le soir tu te couches
Sans aucun rêve en toi

Résiste
Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va
Refuse ce monde égoïste
Yeah, yeah, yeah, résiste
Suis ton cœur qui insiste
Ce monde n’est pas le tien, viens
Bats-toi, signe et persiste
Yeah, yeah, yeah, résiste

pour le début do monde
(Danse) pour tous ceux qui ont peur
(Danse) pour les milliers de cœurs
Qui ont droit au bonheur
Résiste
Résiste
Résiste
Résiste
Résiste

Yeah, yeah, prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va
Refuse ce monde égoïste
Yeah, yeah, yeah, résiste
Suis ton cœur qui insiste
Ce monde n’est pas le tien, viens
Bats-toi, signe et persiste
Yeah, yeah, yeah, résiste
Résiste
Yeah, yeah, yeah, résiste

2 réflexions sur “Adieu France Gall

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s