Tu vuò fa’…L’italien!

Nous vous présentons aujourd’hui un nouveau venu dans le monde des blogs : Tu vuò fa’…L’italien!

Il s’agit d’un blog pour les apprenants d’italien comme langue étrangère. Le blog est en italien bien sûr, mais aussi en français, donc n’hésitez pas le suivre pour y lire des articles comme celui-ci :

Le café suspendu: qu’est-ce-que c’est?

Cette belle initiative s’est exportée en France depuis quelques années mais aussi en Belgique. Voici un article de la RTBF (Radio Télévision Belge Francophone), avec une version audio.

 

LE café suspendu a de plus en plus de succès à Namur

Boire un café et en payer deux pour permettre à quelqu’un dans le besoin de le consommer plus tard, c’est le principe de l’opération « un café suspendu ». Depuis un an, la formule a séduit une vingtaine de commerces de l’Horeca à Namur. Les patrons acceptent, en quelque sorte, de devenir les intermédiaires de la solidarité.

 

Au centre de Namur plusieurs cafés arborent le logo de l’opération. Des établissements proches des endroits où les sans-abris ont leurs habitudes. Au « Molière » la pratique consiste à les servir dans des gobelets à emporter : « On ne peut pas accueillir tout le monde donc le plus facile c’est de donner un gobelet. Cela ne pose aucun problème à personne, tout le monde est content« , explique Moussine, le patron.

Même pratique à cent mètres de là, chez « Baudart », sauf qu’ici c’est en plus une boulangerie sandwicherie. Au fil du temps, les donateurs deviennent plus nombreux : « On peut dire que sur une journée on a une dizaine de cafés suspendus. Maintenant les clients vont plus loin et offrent même des fois, des sandwich suspendus. Ils vont jusqu’à offrir un sandwich, une gosette ou autre chose qu’un café« , souligne Valérie Baudart,, la patronne.

Cette idée simple du café suspendu s’est propagée rapidement à d’autres villes comme Charleroi ou Liège. Aujourd’hui dans les principales villes wallonnes et à Bruxelles, on peut trouver des « cafés suspendus ».

« L’idée, à la base, vient de Naples parce qu’à Naples, c’est monnaie courante. Les gens font ça humainement, on offre un café à celui qui n’en a pas et ça fonctionne tout à fait naturellement« , expliquent Ingrid Van den Abbeele et Alain Buccholz, les  importateurs » de cette tradition napolitaine.

Ils sont heureux d’avoir parié sur la solidarité : « Il y a eu des choses merveilleuses qui se sont passées durant cette année. Une boulangerie à la montagne Sainte-Barbe à Jambes, on se dit avec Ingrid, on va passer dire bonjour puis la dame nous dit, moi j’ai 60 pains qu’est-ce que j’en fais ici ?« .

Les pains seront rapidement écoulés avec l’aide des associations locales mais ce sont surtout les établissements du secteur Horeca qui ont répondu présents : « Cela se fait de manière bien gentille. Ce sont surtout les patrons des établissements qui gèrent ça à merveille. Par exemple, il y a un restaurant où les plus démunis n’osaient pas entrer. La patronne savait qu’au parc Louise Marie, il y avait des démunis, elle convertissait tout en sandwichs et à midi elle les faisait porter« , ajoute Alain Buccholz.

Un an plus tard les cafés suspendus sont toujours bien présents. Une vingtaine d’établissements répartis dans les différents quartiers de la ville de Namur participent à l’opération.

 

Patrick Michalle

Une réflexion sur “Tu vuò fa’…L’italien!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s