Un nouvel album pour Indochine

Indochine, un nouvel album hors limites

Indochine, le « Depeche Mode » français crée en 1982 (et oui !) sort un nouvel album vendredi et, comme à chaque fois, c’est un événement. Intitulé « 13 », cet album bénéficie d’influences beaucoup plus larges. Pour le groupe, toujours en mouvement, l’essentiel était de trouver du sens à ce nouveau disque très ambitieux.

Le nouvel album du groupe Indochine, sobrement intitulé \"13\", sort vendredi 8 septembre 2017.

Le treizième album d’Indochine, 13, sort vendredi 8 septembre. Il est surprenant dans le son, l’ambition, la longueur et les genres très variés abordés tout au long des 15 titres (dont deux « bonus »). En réalité, c’est l’aboutissement d’un long chemin de tests et d’écriture commencé il y a plusieurs années. À la réalisation, il y a toujours Nicola Sirkis et le guitariste Oli de Sat.

Ce numéro 13 est engagé, lourd et puissant. Les désordres du monde, l’extrême droite, Donald Trump, tout passe sous la plume de Nicola Sirkis : « Le monde d’aujourd’hui ne nous déplaît pas, c’est ce que les gens en font. Je ne trouve pas que les textes soient sombres, ils sont juste dans la réalité« .

Présentation et extrait d’interview :

Le premier single de l’album :

Moi je suis né ici pour n’être qu’avec toi
Comme quelqu’un qui te sera et dont on parlera
Moi je suis né ici pour n’être qu’avec toi
Je serai quelqu’un qui sera, tu verras
Nous irions faire la vie, réussir au moins ça
Nous irions faire la nuit, aussi loin que tu pourras
Moi je suis né ici pour n’être qu’avec toi

La vie est belle et cruelle à la fois, elle nous ressemble parfois
Moi je suis né pour n’être qu’avec toi
La vie est belle aussi belle que toi, elle te ressemble parfois
Moi je suis né pour n’être qu’avec toi

J’étais pourtant si fier de vivre près de toi
La vie va trop vite, ton cancer est le mien
C’était pourtant si clair de finir avec toi
Ton sang est le mien, on ne fera plus qu’un
Et nous serions invincibles, réussir au moins ça
Nous voulions tous les possibles, aussi loin que l’on pourra

La vie est belle aussi cruelle que ça, elle nous ressemble parfois
Moi j’étais né pour n’être qu’avec toi
Nous, on y aurait cru, seuls et tristes à la fois
Tout ne finira pas juste ici
On y aurait vu que nos sourires et nos joies
Moi je suis né ici pour n’être qu’avec toi

La vie est belle mais cruelle parfois, elle nous ressent toi et moi
Ma vie est belle aussi belle que toi
La vie est belle mais cruelle parfois, elle nous ressemble toi et moi
Moi je suis né pour n’être qu’avec toi
Nous on y aurait cru à nos sourires à nos joies
Moi je suis né ici pour n’être qu’avec toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s