Municipales en Italie : le Mouvement 5 étoiles brille à Rome et Turin

 

Les élections municipales italiennes sur France Info

Municipales en Italie : le Mouvement 5 étoiles brille à Rome et Turin

 
Les partisans de Virginia Raggi du M5S fêtent la victoire à Rome à l\\\'issue, dimanche, du second tour des municipales

Les partisans de Virginia Raggi du M5S fêtent la victoire à Rome à l’issue, dimanche, du second tour des municipales © MaxPPP

Le Mouvement 5 étoiles a triomphé dimanche aux municipales en Italie en s’offrant les mairies de Rome et Turin. Milan reste toutefois entre les mains du Parti démocrate de Matteo Renzi. Mais le président du Conseil ressort affaibli de ce scrutin.

A l’issue du second tour dimanche des élections municipales en Italie, le Mouvement 5 étoiles (M5S) est devenu la deuxième force politique du pays. Le parti contestataire de Beppe Grillo a remporté deux victoires de taille. Virginia Raggi est devenue la première femme élue maire de Rome. Une autre représentante du M5S, Chiara Appendino, est arrivée en tête à Turin.

La victoire de Virginia Raggi à Rome est triomphale. La jeune femme, une avocate de 37 ans, s’engage à « ramener la légalité et la transparence dans les institutions ». Les militants du Mouvement 5 étoiles ont salué leur nouvelle héroïne dans la capitale italienne.

 

Le Parti démocrate du président du Conseil, Matteo Renzi, s’attendait à une défaite, mais pas de cette ampleur et les chiffres sont accablants. Le choc le plus important est venu de Turin où le parti du chef du gouvernement italien est détrôné après plus de vingt ans de règne. La gagnante, comme à Rome, est une jeune femme du Mouvement 5 étoiles. Chiara Appendino est élue dans la quatrième ville d’Italie. Elle n’a que 32 ans. Le centre gauche sauve la face en conservant la ville de Milan. Giuseppe Sala, qui s’est fait connaitre en tant que Commissaire de l’Exposition universelle, en est le nouveau maire.

Le Mouvement 5 étoiles en remportant Rome et Turin a désormais l’occasion de montrer qu’il est capable d’administrer de grandes villes, et éventuellement le pays. Le mouvement fondé par Beppe Grillo il y a seulement sept ans confirme ainsi son ancrage sur tout le territoire italien et dans le même temps, le front Anti Renzi se muscle. Mais le président du Conseil avait prévenu que quels que soient les résultats aux municipales, il ne modifierait pas son gouvernement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s