Fête des étudiants le 24 juin

Et en attendant vendredi, un morceau « Samba » de Serge Gainsbourg

Promenons-nous dans le moi
Pendant que le vous n’y est pas
Car si le vous y était
Sûrement il nous mangerait

J’ai peur, j’ai peur du grand méchant vous
Ah! la vilaine bête que ce vous!
Mais je ne sais comment j’arriverai à chasser
Pour toujours ce grand méchant vous de mes pensées

Promenons-nous dans le moi
Pendant que le vous n’y est pas
Car si le vous y était
Sûrement il nous mangerait

Je me suis mis dans la gueule du vous!
Ah! quel enragé que ce vous!

Combien de nuits ce grand méchant vous m’a sauté
À la gorge, comme j’allais le caresser

Promenons-nous dans le moi
Pendant que le vous n’y est pas
Car si le vous y était
Sûrement il nous mangerait

Je ne sais hurler avec le vous
Ah! quel animal que ce vous!
Mais comment savoir dans cette rivalité
Qui de l’homme ou du vous l’emporte en cruauté?

Promenons-nous dans le moi
Pendant que le vous n’y est pas
Car si le vous y était
Sûrement il nous mangerait

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s