Reportage écologique

Nourrir les villes de demain

En 2050, nous serons près de 10 milliards d’habitants sur la planète. Et les deux tiers de la population mondiale sera citadine. Cela veut dire des ressources de plus en plus rares à se partager. Alors, comment allons-nous nourrir les villes de demain ?

Pour faire face à ce défi, il va falloir changer nos façons de produire et en inventer de nouvelles, plus durables : agriculture urbaine, permaculture, distribution 100 % locale… Pour en parler, nous avons rencontré Cyril Dion, co-réalisateur de « Demain« , César du meilleur documentaire 2016.

Regardez la vidéo et répondez aux questions. Vérifiez vos réponses avec la correction en fin de page. Merci à Emilie de l’Institut Français de Naples pour cette exploitation pédagogique.

  • Quelles problématiques aura-t-on d’ici 2050 ?
  • Qu’est-ce que la permaculture ?
  • Sur quel principe repose l’autosuffisance d’une ville ?
  • Quel exemple historique cite Cyril Dion pour démontrer que la solution proposée parla permaculture fonctionne ?
  • Où devrait se développer l’agriculture pour parvenir à un résultat efficient ?
  • Quelles sont les conséquences de l’agriculture industrielle actuelle sur notre planète ? (2 réponses)
  • L’agriculture industrielle disparaîtra-t-elle ?
  • En quoi le Locavorium près de Montpellier est-il différent des autres supermarchés ?
  • Compléter avec les mots manquants ou trouver le terme cité par les intervenants de l’émission et correspondant aux mots soulignés :
    – Il faut donc trouver de nouvelles façons de produire, plus ……………………….
    – Un César en sa possession, assuré, il veut changer le monde.
    – Est-ce que vous êtes un militant écologiste très heureux, ravi?
    – Actuellement pour une calorie alimentaire qui arrive dans notre assiette, il faut dix à douze calories d’……………… ……………….., ce qui est une pure absurdité.
    – Ce n’est pas du tout une fantaisie, un caprice, un coup de tête de néoruraux
    – Je vais semer douze rangs de carotte et simultanément, en même temps je vais semer douze rangs de radis
    – Des outils créatifs, novateurs qui permettent de créer une rentabilité au mètre carré
    – Les produits arrivent directement de l’exploitation apportés, remis par le producteur
    – Cela nous permet aussi de recruter, d’employer du monde quand on en a besoin
    – Une viande renommée, connue, célèbre, prestigieuse pour ses qualités
    nutritionnelles
    – Une viande renommée, connue, célèbre, prestigieuse pour ses qualités
    nutritionnelles
  • Qu’est-ce que l’on appelle « le commerce équitable » ?

 

Corrigé – Nourrir les villes de demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s