Retour dans les années 90…

….avec Dany Brillant et sa « Suzette », grand succès commercial de 1991 et patrimoine de la chanson populaire française. 

Dany Brillant a toujours apprécié l’esprit de Saint-Germain et il s’est passionné pour ce quartier où se rencontrent les arts et les hommes, les galeries et les boulevards, les stars et les gens.

Il a donc voulu recréer, pour son premier enregistrement, l’ambiance feutrée des cabarets de jazz : « Le premier album a été fait de manière intimiste, avec cinq musiciens. Il a été enregistré dans un cabaret, de façon très acoustique, sans arrangements véritables, sans orchestration, un peu à la manière d’un bœuf à Saint-Germain. » Dany Brillant joue de la guitare et compose les dix titres de l’album.

« J’ai enregistré le disque pendant l’été 1991, avec mes musiciens des Trois Maillets, tout en continuant de chanter le soir au cabaret. Je suis arrivé en studio avec mon univers, toutes les chansons étaient déjà écrites. Je n’ai pas fait de reprises, mais j’ai composé en m’appuyant sur une tradition, celle de Saint-Germain-des-Prés et des cabarets de jazz… et aussi en gardant l’esprit de la chanson populaire. »

Lorsque sort Suzette en 1991, Dany Brillant tient enfin son grand succès. L’engouement est immédiat. Quinze ans plus tard Dany Brillant est encore — pour beaucoup — l’homme d’une seule chanson : Suzette.

SUZETTE – DANY BRILLANT

Le jour où je l’ai rencontrée
Dans une de ces soirées
J’ai même pas pu la regarder
Tellement ses yeux me brûlaient

Alors je lui ai pris la main
Les yeux, le corps et les seins
Elle me dit : »Fais-moi du bien »
Je lui dit : « Oui sans problème »

Dans sa chambre on est allé
Sous les draps on s’est glissé
Il a fallu me ranimer
Dans ses yeux je m’étais noyé

Elle se serre tout contre moi
Je me crois au cinéma
Je me prends pour Cary Grant
Et puis on éteint la lampe

{Refrain:}
J’ai perdu la tête
Depuis que j’ai vu Suzette
Je perds la raison
Chaque fois que je vois Suzon

Je ne fais que de l’embrasser
Cette fille-là me fait rêver
Elle a vraiment quelque chose
Ça lui vient sûrement des roses

Un seul de ses baisers
Peut suffire à enflammer
Le cœur de l’humanité
Ou les gars de mon quartier

Elle a un petit goût d’orange
De miel et de chocolat
Elle adoucit mon errance
Avant je n’existais pas

Toute la salive que j’use
Pour me donner de l’éclat
Elle a pas besoin de ça ma muse
Pour mettre le monde en émoi

L’amour et la vérité
L’ivresse et puis la beauté
Tout ce qu’en vain j’ai cherché
Dans ses yeux je l’ai trouvé

{Refrain}

Autour d’un p’tit café crème
Sur un des quais de la Seine
Dans le froid du matin blême
Un jour je lui dirai que je l’aime

On partira tous les deux
Vers un monde merveilleux
Le ciel sera tout orange
On sera deux petits anges

Dans une chambre au sixième
Je lui dirai des poèmes
On s’aimera sans travailler
Je peux car je suis fou à lier

Elle est celle que j’attendais
Depuis que j’ai quinze ans passés
C’est elle que j’imaginais
Dans mon lit quand je m’ennuyais

Maintenant je la suis partout
Plus fidèle qu’un toutou
Elle veut jamais s’arrêter
Je sens bien que je vais craquer

Texte + exploitation pédagogique : SUZETTE

2 réflexions sur “Retour dans les années 90…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s