Quelle est la «chanson française préférée de tous les temps» ?

Libération

Une étude révèle les cinq chansons les plus plébiscitées par les Français.

 779809-le-chanteur-renaud-le-31-mars-1984-a-bourges
Le chanteur Renaud, le 31 mars 1984 à Bourges. Photo Daniel Janin. AFP.

Mistral gagnant, la ballade de Renaud, est la «chanson française préférée de tous les temps», devant Ne me quitte pas de Brel et L’aigle noir de Barbara, selon un sondage BVA-Doméo-presse régionale publié samedi. Jean-Jacques Goldman reste pour sa part le «chanteur préféré des Français», devant Jacques Brel et Georges Brassens, et Edith Piaf est leur «chanteuse préférée», devant Barbara et Céline Dion, selon cette étude «Les Français et la musique».

Une liste de 30 chansons, établie à partir d’un sondage préalable, a été proposée aux personnes interrogées, qui pouvaient sélectionner jusqu’à trois titres: Mistral gagnant, avec 25,7% des suffrages, devance d’une très courte tête Ne me quitte pas de Brel (25,2%) et L’aigle noir de Barbara (22,5%). Suivent Les lacs du Connemara (Michel Sardou), Là-bas (Jean-Jacques Goldman) et La montagne (Jean Ferrat). En ce qui concerne les chanteurs, Renaud se classe cinquième, derrière Goldman, Brel, Brassens et Ferrat.

L’enquête a été réalisée par téléphone les 29 et 30 avril auprès d’un échantillon de 1 028 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Ah… m’asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu’y en a
Te parler du bon temps qu’est mort ou qui r’viendra
En serrant dans ma main tes p’tits doigts
Pi donner à bouffer à des pigeons idiots
Leur filer des coups d’pied pour de faux
Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
Te raconter un peu comment j’étais, mino
Les bombecs fabuleux qu’on piquait chez l’marchand
Car-en-sac et Mintho caramels à un franc
Et les Mistral gagnants

Ah… marcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu’y en a
Te raconter la terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un p’tit peu
Et sauter dans les flaques pour la faire râler
Bousiller nos godasses et s’marrer

Et entendre ton rire comme on entend la mer
S’arrêter, repartir en arrière
Te raconter surtout les carambars d’antan et les coco-boers
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres et nous niquaient les dents
Et les Mistral gagnants

Ah … m’asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Regarder le soleil qui s’en va
Te parler du bon temps qu’est mort et je m’en fous
Te dire que les méchants c’est pas nous
Que si moi je suis barge ce n’est que de tes yeux
Car ils ont l’avantage d’être deux
Et entendre ton rire s’envoler aussi haut
Que s’envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu’il faut aimer la vie et l’aimer même si
Le temps est assassin et emporte avec lui
Les rires des enfants et les mistral gagnants

Et les mistral gagnants

VOCABULAIRE (argotique et familier)

Pi = et puis

Bouffer = manger

Filer = donner

Mino = enfant

Bombec = bonbon

Piquer = voler

Bousiller nos godasses et se marrer = abimer nos chaussures et rire

Niquer (vulgaire) = abimer

Barge = fou

 

LEXIQUE

Roudoudou, mistral gagnant, car-en-sac, coco-boers, carambar : des bonbons des années 70 en France, certains existent toujours !

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :