Exercices de style

En 1947 parait Exercices de style,  un brillant exemple d’une contrainte littéraire (écrire 99 fois la même histoire) en tant que moteur créatif et constitue à ce titre un texte précurseur du mouvement Oulipo dont Raymond Queneau sera l’un des fondateurs.content

70 ans plus tard, Cécile Slanka lui rend hommage en appliquant le principe d’exercices de style à la lettre d’adieu. v_book_124 Extraits :

 

Pragmatique

Chéri,

ton dîner est dans le micro-ondes + une part de tarte dans le frigo. Il reste du vin d’hier soir. T’ai repassé des chemises pour la semaine (tu vois !) et suis passée chercher ton costume (le Gucci) au pressing. Le courrier est sur la table basse (et il y a encore une lettre de la banque). Ah oui, j’ai bien enregistré ton match aussi, enfin je crois ! Bref, tu trouveras tout ce qu’il te faut où il faut. Sauf ta femme. Adieu,

Nicole.

Télégraphique

« Lorène

Te quitte. stop. Et même pas pour une autre. stop.

C’est dire à quel point j’en ai envie! stop.

JO »

Sadique

Comme je sais d’expérience que le plus douloureux, lorsqu’on est quitté, c’est de ne pas bien en comprendre les raisons, je ne t’en donnerai aucune.

Amnésique

Véronique (?),

Je ne me souviens de rien. Rien de ce qui a pu me faire t’aimer. Rien de ce qui a pu m’amener à vivre avec toi. Rien qui s’approcherait d’un souvenir heureux. Aucun sentiment de joie, aucune empreinte d’émotion, de tendresse ou d’échange. Aucune impression de partage, aucun projet. Pas davantage de sensation de plaisir dans ma mémoire. Pas une seule bonne raison ni même un indice, une piste. Rien. Je ne sais pas qui tu es, ou je ne sais plus. Et de moi aujourd’hui n’en sais pas davantage. Je ne regrette donc rien, sauf de t’avoir connue. Adieu.

Romain (?)

Annonciatrice

« Urgent – Pour cause déménagement – Vends mari – très peu servi – prix négociable

Adieu Gérard.

Josiane »

 

Poétique

Je pars,

J’en ai marre.

pascal

(Tu remarqueras que j’ai au moins fait l’effort d’une rime.) »

Joueur

Lucie,

Parce que j’ai vraiment tout à gagner à te perdre : adieu !

Serge

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s