Paris sera toujours Paris

Vous connaissiez « je veux » et bien voici Zaz avec un morceau de Maurice Chevalier  (1939) et un style un peu plus « swing jazz manouche » : une déclaration d’amour à Paris.

 

« Paris sera toujours Paris » – Zaz

 

Par précaution on a beau mettre
Des croisillons à nos fenêtres
Passer au bleu nos devantures
Et jusqu’aux pneus de nos voitures
Désentoiler tous nos musées
Chambouler les Champs-Élysées
Emmailloter de terre battue
Toutes les beautés de nos statues
Voiler le soir les réverbères
Plonger dans le noir la Ville Lumière

Paris sera toujours Paris !
La plus belle ville du monde
Malgré l’obscurité profonde
Son éclat ne peut être assombri
Paris sera toujours Paris !
Plus on réduit son éclairage
Plus on voit briller son courage
Sa bonne humeur et son esprit
Paris sera toujours Paris !

Pour qu’à ce bruit chacun s’entraîne
On peut la nuit jouer d’la sirène
Nous contraindre à faire le zouave
En pyjama dans notre cave
On aura beau par des ukases
Nous couper l’veau et même le jazz
Nous imposer le masque à gaz
Des mots croisés à quatre cases
Nous obliger dans nos demeures
À nous coucher tous à onze heures

Paris sera toujours Paris !

La plus belle ville du monde
Malgré l’obscurité profonde
Son éclat ne peut être assombri
Paris sera toujours Paris !
Plus on réduit son éclairage
Plus on voit briller son courage
Sa bonne humeur et son esprit
Paris sera toujours Paris !

Bien que ma foi, depuis octobre
La robe soit beaucoup plus sobre
Qu’il y ait moins d’fleurs et moins d’aigrettes
Que les couleurs soient plus discrètes
Bien qu’aux galas on élimine
Les chinchillas et les hermines
Que les bijoux pleins de décence
Brillent surtout par leur absence
Que la beauté soit moins voyante
Moins effrontée moins froufroutante…

Paris sera toujours Paris !
La plus belle ville du monde
Même quand au loin le canon gronde
Sa tenue est encore plus jolie…
Paris sera toujours Paris !
On peut limiter ses dépenses,
Sa distinction, son élégance
N’en ont alors que plus de prix
Paris sera toujours Paris !

Vocabulaire

Passer au bleu : blanchir, ici rendre les vitrines opaques pour cacher les produits.

Désentoiler : retirer de dessus la toile la couche de peinture qui constitue un tableau et la reporter sur une toile neuve, ici enlever les toiles d’un musée.

Emmailloter : envelopper quelque chose, le recouvrir pour le protéger.

Un zouave : soldat d’infanterie française en Algérie (1830), faire le zouave : faire l’idiot, le clown.

Un ukase : terme juridique russe signifiant décret ou loi.

Une aigrette : plumes qui ornent les chapeaux ou les robes et qui proviennent de l’oiseau du même nom.

Le chinchilla : fourrure très recherchée dans le domaine de l’habillement provient d’un petit rongeur d’Amérique du Sud.

L’hermine : fourrure recherchée dans le domaine des vêtements, provient d’un mammifère carnivore à fourrure fauve l’été et blanche l’hiver.

La décence : respect de ce qui touche les bonnes mœurs, les convenances.

Froufroutant : ce dit d’un vêtement (féminin) qui est très orné pour séduire, provoquer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s