La mort de la conversation

« La mort de la conversation » : des clichés saisissants de notre obsession pour notre smartphone

Le photographe londonien Babycakes Romero capture ces moments pathologiques où chacun se réfugie dans son téléphone, en abandonnant la conversation et les contacts humains.

Phagocyté par l’écran de son smartphone, un ami grille sa cigarette par automatisme, coupé du monde et d’une conversation assimilée à un lointain murmure indicible par son esprit absorbé par le ballet des applications, des SMS, des courriers électroniques…

Récurrente dans notre quotidien bouleversé par la chimère de la connexion permanente à Internet distillée par notre téléphone, cette scène édifiante susceptible de s’éterniser est le centre de toutes les attentions du photographe londonien Babycakes Romero (@babycakesromero).Sa série de clichés « The Death of Conversation » (« La mort de la conversation ») tire sérieusement la sonnette d’alarme.Notre obsession pour notre smartphone tue dans l’œuf nos relations sociales, nos interactions avec les autres.

Comment avez-vous démarré ce projet photographique ?

Cette obsession pour le smartphone, c’est quelque chose que j’ai commencé à observer et expérimenter à mes dépens de plus en plus souvent. J’ai vu les téléphones devenir une barrière à la communication entre les personnes.J’ai noté comment les gens les utilisaient comme un artifice social, pour cacher leur maladresse et combler les silences.Plus j’observais et documentais ce phénomène moderne, plus j’ai ressenti que ce sont en fait les appareils qui causent la maladresse et le silence. Ils autorisent les gens à se retirer au lieu de s’engager.Toutes les barrières sociales concernant l’usage du téléphone en compagnie d’autres personnes semblent avoir disparues.L’appareil prend le meilleur sur la personne et ce n’est pas juste. C’est une forme de rejet qui diminue l’estime de soi de la personne supplantée par le téléphone.

Quand je remarque et que je photographie ces personnes obsédée par leur smartphones, elles ne semblent même pas présentes dans le monde réel. Elles sont absorbées par un monde virtuel de leur propre fabrication.Je n’ai absolument rien contre la technologie, mais j’ai le sentiment qu’elle commence à affecter la cohésion sociale. Nous devons savoir quand nous en déconnecter ou nous serons en permanence déconnectés les uns des autres. Cette technologie rend les gens très, très ennuyeux.Chacun est sur son téléphone, personne ne parle. Si vous voulez regarder un écran et ne pas parler, pourquoi être en compagnie d’autres personnes ? Vous pourriez être seul.

– Comment changer cette situation ?

Ca changera si les gens acceptent de laisser leur smartphone de côté. Une étude scientifique démontre que des convives se raccrochent moins à une conversation s’ils ont leur téléphone sur la table plutôt que mis de côté à l’abri des regards. Si l’appareil peut avoir cet effet sans même être utilisé, imaginez ce que ça donne quand les personnes impliquées commencent à être dessus.Nous devons remettre au centre la communication en face à face au détriment des contacts virtuels, sinon nous serons de plus en plus détachés les uns des autres. Je regarde les plus jeunes générations communiquer, comme des enfants de 10 ans qui lorsqu’ils sont à plusieurs ne se regardent que rarement dans les yeux. Ils sont quasiment toujours en train de fixer un écran portable de quelle que forme que ce soit.

– Avez-vous un smartphone ?

Non. Et je n’en n’ai jamais eu car j’ai pris conscience à quel point c’est chronophage. Le plus vous regarder dans votre paume, le moins vous voyez le monde autour de vous. Pour un observateur et un documentariste, c’est un obstacle massif, alors j’ai choisi de ne pas en avoir. Car je suis sûr que, comme tout le monde, je peinerai à limiter son usage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s