La quotidien par RIDAN

Il choisit comme nom d’artiste « Ridan », c’est-à-dire « Nadir » en miroir.index

L’un des titres de Chroniques d’Alger (« Le quotidien ») est remarqué par un producteur qui lui permet de sortir, après quatre ans de préparation, son premier disque Le Rêve ou la Vie.index

Il se fait chanteur de la chanson française vindicative, des mélodies douces et des mots comme il aime à le dire « rêches ». D’un côté, une musique, des pianos, des violons, seuls, joyeux ou bucoliques. Et puis sa voix, grave, qui surprend, quand elle crache la réalité de son quotidien. Mais l’artiste rêve, et c’est une balade dans ses songes à laquelle il convie son public. Plus politisés, certains de ses textes parlent de la place de l’individu dans notre époque et il n’hésite pas à mettre en avant sa propre individualité en évoquant son amertume et ses minces espoirs.

Il est sacré aux Victoires de la musique 2005, dans la catégorie « Album révélation de l’année ».

indexSon deuxième album L’Ange de mon démon sort le 19 mars 2007. La chanson Ulysse, dont les paroles reprennent le poème Heureux qui comme Ulysse issu du recueil Les Regrets de Joachim du Bellay, remporte un succès notable. De même que Objectif Terre, second morceau tiré du disque, véritable hymne à l’environnement et à l’humanisme dont le texte sera même appris dans les écoles.

Son troisième album, L’un est l’autre, sort en 2009. Le morceau Passe à ton voisin en est le premier extrait public.

 

 

Son quatrième album, intitulé Madame La République est sorti le 10 avril 2012. Par ailleurs le premier extrait de l’album intitulé Ah les salauds ! fut l’objet d’une polémique puisque proscrit des radios généralistes en raison du message politique diffusé par le biais du morceau et du calendrier électoral plaçant les élections présidentielles françaises seulement trois mois après la sortie dudit morceau.index

Depuis 2012, à cause de raisons de santé Ridan ne se produit plus sur scène.

 

 

 

 

 

RIDAN Le quotidien

J’étais si môme, j’ai pas fait gaffe à la connerie de tous ces grands
Maintenant qu’j’le suis j’suis tellement con que j’presse mon temps,
Comme une orange
J’aurais voulu revoir Grand-Père pour qu’il m’raconte une belle histoire
J’aurais voulu revoir Grand-Père, y’a plus de lumière et j’suis dans l’noir
D’un coup j’entends le brigadier qui m’interpelle comme un vieux sac
Le dos au mur, j’étais bloqué, c’était le corse, patron du SAC
Il m’dit : « Passe tout! » J’lui dis passe-quoi ?
Il m’dit « Le tout ! » J’lui dis qu’j’ai rien
Il m’dit « Bougnoul! » J’lui dis fon-bou ! et j’lui dis qu’l’Algérien
Il m’dit « Au poste ! » J’lui dis pourquoi il m’a frappé comme un maquereau,
J’ai fait des yeux de merlan fris et j’ai filet
Comme un hareng

{Refrain: x4}
Tu veux qu’j’te dise, le quotidien, d’un maghrébin, quand t’as vingt ans ?

Tu veux savoir le quotidien d’un maghrébin quand t’as vingt ans
La Douce France m’adore tellement qu’elle m’interpelle à chaque tournant !
J’ai pas l’profil d’un président, pour eux, j’suis né pour être brigand
Demande à Jacques le Fataliste si j’ai le cran d’être aussi grand
Ici le rêve s’est fait trahir par une monnaie qu’est pas la mienne,
Ici le rêve s’est fait bannir par des pensées industrielles!
Que ça te plaise en fait j’m’en fous, on voudrait
Tant qu’je joue de la truelle
J’ai fait mon choix et c’est ainsi, j’serai un deuxième…
Patrick Bruel…

{au Refrain}

Tu veux savoir pourquoi les mômes restent tous en bas de cet immeuble ?
Je veux savoir pourquoi l’voisin me regarde « chelou », à chaque matin !
Tu veux savoir pourquoi l’école a fait de moi quelqu’un d’aigri ?
Je veux savoir pourquoi ici j’manque de confiance…
La justice (bip…)
Tu veux savoir pourquoi au fond, j’m’en fous un peu
De tout ce qu’ils m’disent ?
Le quotidien c’est moi qui le vis, le plus souvent c’est moi qu’ils visent…

{au Refrain}

 

Pistes d’exploitation pédagogique :

  • Le français oral : troncations « qu’j’le suis j’suis tellement con », absence de « ne » dans la négation « j’ai pas fait gaffe »

  • L’argot, le verlan : « J’étais si môme», « J’lui dis fonbou »…

  • Les difficultés d’intégration des enfants d’immigrés dans la société française

VERSION PDF RIDAN le quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s